10.5.17

Histoire suisse (Français comme langue étrangère)

La scène s´est déroulée à Berne. On me jure qu´elle est vraie.
On donc, dans un restaurant self-service, une honorable dame de 75 ans choisit un vol de soupe et va s´installer à une table. “Flute” se dit-elle, j´ai oublié le morceau de pain.
Elle se lève, prend son pain, retourne à sa place... et trouve un Noir attablé devant la soupe. Et qui est même en train de la manger.
“Alors ça, se dit-elle, c´est la meilleure. Mais c´est sans aucun doute un pauvre homme. Je ne lui ferai pas de remarque, mais tout de même, je ne vais pas me laisser complétement faire...”.
Elle s´empare d´une cuiller, s´assied en face du Noir et, sans dire un mot, pioche également dans le bol de soupe. Et l´homme et la femme soupent ensemble, à tour de rôle, et en silence.
Puis le Noir se lève.
Il va chercher une confortable assiette de spaghettis à la Bolognaise, et la dispose devant la gentille dame. Avec deux fourchettes!
Et ils mangent tous les deux, toujours en silence et à tour de rôle.
En fin ils se quittent.
“Au revoir”, dit la dame paisiblement.
“Au revoir”, répond le Noir, avec une douce lueur dans les yeux. Il donne l´impression d´un homme qui est heureux d´avoir aidé son prochain...
Il s´en va donc, et la dame le suit des yeux.
Du même coup, elle voit, sur la table d´à côté... un bol de soupe qui semblait avoir été oublié.

Source: Crapel, Lire... Didier, 1991.